QUOI Cé TI QU’ON DOIT BOSSER POUR MARDI ET DIMANCHE ?

Publié le par Thierry

 

J’meu suis dit, ouais, on est un peu perdu sans notre lot de MP3 dans les zoreil. On s’habitue à tout… même à la limite, on pourrait considérer ça comme de la dépendance, genre drogue ou secte.

Alors gros fayot que je suis, j’ai demandé au boss du chant, «m’sieur, m’sieur, caisse kifo bosser pour mardi et dimanche ? ».

Il m’a envoyé le programme du concert

Spiritus Dei

On écrit sur les murs

Si

Namaste

Yalla

Il faudra leur dire

La mémoire d'Abraham

Happy Christmas

Bons baisers de Fort de France

Noel Autrichien

Franz

 

Et m’a dit qu’il en dirait plus mardi. Gros suspens…

Pour mardi, eh ben, c’est pas compliqué. Vu la proximité du concert de NOEL à SILLINGY, on va surement bosser l’intégralité du programme de ce concert.

Et pour dimanche, on va surement commencer à préparer un concert sur le thème de Johnny ha l’idée ! Ou un truc du même genre.

 

A pouetos, T.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Eric 13/11/2017 11:55

Bonjour à tous,

Le temps pourri et tristoune de ces derniers temps m'a inspiré une petite variante sur l'air de « Il suffira d’un signe » de Goldman. Par chance, le soleil arrive.
Prêt(e) à fredonner ? C'est parti :

Il suffira d'un si-gne, un matin-in-in
Dans un ciel tout tranquil-le, et se-rein
Les nu-a-ges vont ri-re, c'est certain-ain-ain-ain, ain !
Le soleil va relui-re, l’air de rien-in !

Re-gar-de ce gris, tu le vois c’est la poisse
Dis moi ton avis que veux-tu que j'y fasse
Nous en avons assez de mou-iller nos godasses
Le moment viendra, le bleu reprendra place !

Il suffira d'un si-gne, un matin-in-in
Dans un ciel tout tranquil-le, et se-rein
Les nu-a-ges vont ri-re, c'est certain-ain-ain-ain, ain !
Le soleil va relui-re, l’air de rien-in !

Imper et parapluie, plus besoin
Le ciel noir et la pluie, loin bien loin
Tu ris mais sois tranquille, un matin
Sous le soleil qui brille, on s’ra bien-in !

Remisées nos botti-nes, de marin
Nos cirés inutiles, dans un coin
Les couleurs de l’automne, oui en-fin,
Écla-te-ront de jaune, rouge carmin-in !

Il suffira d'un si-gne, un matin-in-in
Dans un ciel tout tranquil-le…
.