CONCERT DE OUF ET RÉPÉTITION MARDI PROCHAIN

Publié le par Thierry

Oyez les stars intergalactiques,

Vraiment, je crois qu’on a fait de la belle ouvrage comme on dit. Acoustique superbe, saxophoniste d’exception, sonorisation de ouf, et forcément un peu aussi une chorale et un chef hyper concentrés.

Une intendance au métronome (merci les équipes concert), un coup de main de plein de gens (merci à tous), les estrades et les chaises ont été rangées en un rien de temps.

Bon, la loi Evin en a pris un coup, j’ai l’impression qu’il y a des alti qui se sont remises à fumer, et on a eu aussi un petit attentat aux confettis, mais bon dans l’ensemble rien de grave.

Mais pour autant les divas des estrades doivent pas se reposer sur leurs lauriers. Faut tout de suite reprendre le collier, et relancer des volées de manéminema pour préparer le fameux concert de Noël, mon préféré (t’as raison Gégé, c’est de l’humour…).

Denis va bien nous trouver des p’tits anges de derrière les fagots pour lancer dans nos campagnes, des p’tits Jésus joufflus pour éblouir nos chères têtes blondes et remplir d’aise les adorateurs d’idoles de tout poil… Bon j’arrête de dire du mal,... Namasté ! (damned, tu vois Gégé, j’essaie mais j’y arrive pas).

Denis, est-ce que tu ne trouverais pas une ou deux chansons grivoises, pour amuser les ceusses qu’ont pas d’idoles ? De Nantes à Montaigu la digue la digue !

Une petite idée de blague pour Noël qui amuse en général bien les enfants. Mettez du bleu de méthylène dans les bénitiers de l’église de votre village.

Ces récipients sont souvent situés dans des endroits un peu sombres, du coup les gens ne se rendent compte de rien, et sortent de l’église avec un point bleu au milieu du front, entre autre. Non, Gégé, pose cette bouteille, c’est une blague, un petit moment d’agacement du blogmestre. Ça va lui passer, et puis comme d’hab, il va les chanter les chants cucu de Noël (Pléonasme).

Par exemple, dans Namasté, au lieu « du Dieu vivant en toi », je chante « du vieux divan en soi » (on l’avait inventé avec Eric (le vrai Eric de la chorale, une pensée pour lui)).

Donc comme je disais, avec calme et pondération, on a bien répétition mardi pour préparer la super teuf de ouf de Noël, je m’en réjouis déjà.

Bon, si..., je suis mauvaise langue, c’est vrai,  il y a l’homme debout (c’est une bonne chanson, ça fera passer les Jésus et les zanges) et la paix, avec des paroles bien bien Noël mais une mélodie qui l’fait bien (à mon goût).

Pour les zétourdis qui ont oublié des choses après notre concert de ouf, Marie nous annonce qu’elle a attelé le semi-remorque à sa ouature pour les apporter mardi. Si je synthétise son mail, elle a de quoi ouvrir un vide grenier à elle toute seule. Rien qu’avec les parapluies, elle peut arrêter de bosser.

Vouala, je crois que j’ai écrit assez de conneries bêtises.

Biz. T.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article