MESSAGE DU POETE (ERIC BASSE)

Publié le par Thierry

Bonjour à tous,

Le temps pourri et tristoune de ces derniers temps m'a inspiré une petite variante sur l'air de « Il suffira d’un signe » de Goldman. Par chance, le soleil arrive.
Prêt(e) à fredonner ? C'est parti :

Il suffira d'un si-gne, un matin-in-in
Dans un ciel tout tranquil-le, et se-rein
Les nu-a-ges vont ri-re, c'est certain-ain-ain-ain, ain !
Le soleil va relui-re, l’air de rien-in !

Re-gar-de ce gris, tu le vois c’est la poisse
Dis moi ton avis que veux-tu que j'y fasse
Nous en avons assez de mou-iller nos godasses
Le moment viendra, le bleu reprendra place !

Il suffira d'un si-gne, un matin-in-in
Dans un ciel tout tranquil-le, et se-rein
Les nu-a-ges vont ri-re, c'est certain-ain-ain-ain, ain !
Le soleil va relui-re, l’air de rien-in !

Imper et parapluie, plus besoin
Le ciel noir et la pluie, loin bien loin
Tu ris mais sois tranquille, un matin
Sous le soleil qui brille, on s’ra bien-in !

Remisées nos botti-nes, de marin
Nos cirés inutiles, dans un coin
Les couleurs de l’automne, oui en-fin,
Écla-te-ront de jaune, rouge carmin-in !

Il suffira d'un si-gne, un matin-in-in
Dans un ciel tout tranquil-le…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article