MUSE ET MUSIQUE - NOTRE POETE ERIC

Publié le par Thierry

Les jours rallongent peu à peu, le soleil repart à la conquête du ciel, les crocus sont prêts à jaillir, pas étonnant que la muse soit à nouveau venue me taquiner. Voici donc un petit chant d’anniversaire pour les 35 ans de la chorale.

Puisqu’on est à la recherche d’idées, je lance une proposition : si le programme n'est pas déjà ficelé, pourquoi pas le chanter au public, en préambule, en contrepoint du "Salut" final ? Ça se chante sur l’air de « Mon amant de Saint-Jean », un air entrainant bien connu qui fleure bon l’été. Pour simplifier au maximum l’adaptation, les paroles d’accompagnements pourraient être remplacées par de doux Ou ou ou…

Prêts à pousser la chansonnette ? C’est parti :

Elle a tren-te cinq ans cette année, Elle est belle, elle est fiè-re
Trent’ cinq ans et tou-tes ses quenottes, C’est la chorale Des Trois P’tites Notes

Comment ne pas perdre la tête, Bercés par un chœur si gracieux ?
Quand la troubadour Entonne un chant pour Charmer un public si nombreux !
Ah, décidément, ell' por-te fiè-re-ment ses trent’cinq ans
La - belle sirène Qui nous entraine De chant en chant

Ell' s’envol’ et mon-te jusqu’aux cieux Quand elle se Fait soprane
Elle est douce et mon cœur bat plus fort Cha-que fois qu’elle Se fait ténor

Comment ne pas perdre la tête, Bercés par un chœur si gracieux ?
Quand la troubadour Entonne un chant pour Charmer un public si nombreux !
Ah, décidément, Ell' porte fiè-re-ment ses trent’cinq ans
La - belle sirène Qui nous entraine De chant en chant

Sa voix vibr’ avec des accents graves Quand elle se Fait garçonne
Ell' est un bel oiseau qui pépie Cha-que fois qu’elle Se fait alti

Comment ne pas perdre la tête, Bercés par un chœur si gracieux ?
Quand la troubadour Entonne un chant pour Charmer un public si nombreux !
Ah, décidément, Ell' porte fiè-re-ment ses trent’cinq ans
La - bel-le sirène Qui nous entraine De chant en chant

Elle a tren-te cinq ans cette année, La chorale Trois P’tites Notes
Et celui qui anime son cœur C'est Denis no-tre chef de chœur !

Comment ne pas perdre la tête, Bercés par un chœur si gracieux ?
Quand la troubadour Entonne un chant pour Charmer un public si nombreux !
Ah, décidément, Ell' porte fiè-re-ment ses trent’cinq ans
La - bel-le sirène Qui nous entraine De chant en chant

Si - ça vous transporte, Nos trois p’tites notes,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Eric sait bien "mettre la nature au pied des chansons", "poète vos papiers"? ("dixit Léo Ferré")...
Répondre